, Le Monde Forestier | LMF
Martin Béland
Réagir au commentaire de Martin Béland
Commentaires : 0
Marc Beaudoin
Réagir au commentaire de Marc Beaudoin
Commentaires : 0
Jocelyn Lessard
Réagir au commentaire de Jocelyn Lessard
Commentaires : 0
Renald Bernier
Réagir au commentaire de Renald Bernier
Commentaires : 0

2E ÉDITION DU FORUM INNOVATION BOIS

15 000 postes à combler d’ici cinq ans

«On observe beaucoup de désinformation sur les perspectives d’emploi que propose notre secteur. Nous devons redorer notre image, montrer que nous offrons de bons emplois avec des salaires intéressants, que notre industrie s’est modernisée, qu’elle est beaucoup plus écologique qu’il y a 50 ans et que, malgré ce qu’on peut laisser croire, il y a encore de l’avenir dans la forêt.» - Jocelyn Lessard

Photo: archives LMF

6 Nov. 2017

Bien que l’innovation et la recherche représentent des avenues intéressantes pour garantir son avenir, l’industrie forestière devra surtout relever le défi colossal de combler 15 000 postes d’ici les cinq prochaines années et de s’assurer que cette main-d’oeuvre dispose des compétences adéquates. Le 25 septembre, une centaine d’intervenants de tous les horizons forestiers du Québec ont convergé vers Rouyn-Noranda pour la deuxième édition du Forum Innovation Bois. Ce ...

Détails

GROUPEMENT FORESTIER COOPÉRATIF DE LA BAIE-DES-CHALEURS

Refuges forestiers pour les membres

À ce jour, l’entreprise a créé deux prototypes. Le Boréalis (photo) possède deux étages, un toit en pente et une mezzanine tandis que le Canadensis a un étage ainsi qu’un toit avec deux pentes. Les deux bâtiments possèdent une superficie de 16x12

Photo: courtoisie

10 Oct. 2017

Le Groupement forestier coopératif de la Baie-des-Chaleurs se lance dans la troisième transformation! Il fabrique maintenant des refuges forestiers. Destiné aux membres, ce nouveau service pourrait également être proposé à plus grande échelle. «On voulait depuis quelques années lancer un projet de troisième transformation. En même temps, on désirait innover dans nos services à nos membres. Une demande que l’on croyait intéressante était le côté villégiature des terres ...

Détails

Les billots de retour à la Scierie St-Michel

Gaétan Morin, préfet de la Matawinie lors de la réouverture officielle.

Photo: Guy Lavoie

6 Oct. 2017

Pouvait-on encore y croire, après qu’on eut mis la clé sous la porte non pas une mais deux fois? Pourtant, des irréductibles de l’industrie et des élus y ont tellement cru dur comme fer qu’ils ont rendu possible le redémarrage de l’usine en décembre dernier, avec l’embauche de 80 travailleurs à plein temps. Des investissements de 16,5 millions $ permettront de produire un peu plus de 30 millions de mètres ...

Détails